VOUS AVEZ OUBLIÉ VOS IDENTIFIANTS ?

 

 

Le 1er shooting photo d’Oniri

                                     Ma rencontre avec trois femmes passionnées et artistes : une collaboration merveilleuse autour des bijoux artisanaux Oniri et de la photographie.

 

Par Tiffany

 

 

13h30, dimanche matin, Aude, assistante juridique et modèle photo, est la première à arriver chez moi. Elle est accompagnée de sa grosse valise pleine de vêtements qu’elle dépose sur le divan du salon. Quelques minutes plus tard - à peine le temps de se dire bonjour - c’est Maëva, photographe et Fanny, make-up artiste professionnelle qui débarquent. 

C’est à mon privé qu’a lieu le premier shooting photo pour Oniri. Mon salon étant essentiellement blanc et surtout épuré (pour ne pas dire vide, aimant la modernité et le minimalisme), nous avions convenu de ce lieu pour réaliser la séance photo en plein mois de Janvier, un jour de pluie comme tant d’autres en Belgique.

Avec Aude et Maëva, on commence par choisir la première tenue : quelque chose de discret et de clair, d’élégant mais portable au quotidien et qui mettra en valeur les bijoux en or. 

La tenue est composée d’une jolie blouse blanche avec quelques détails en dentelles ainsi que de gilet en laine grise pour un effet épuré, élégant avec une touche cocooning.

Les bijoux portés sont tous disponibles sur l'e-shop ou à la demande en nous contactant sur info@oniri.be .

Afin d’accentuer délicatement son regard couleur de braise, Fanny choisit un maquillage des yeux léger, un peu de correcteur pour les cernes ainsi qu’un joli rouge afin de rehausser la couleur de ses lèvres. Ce premier make-up donne un rendu magnifique tout en collant à ma demande particulière : ne pas camoufler les tâches de rousseurs d’Aude.

J’ai connu Aude au collège où nous nous y sommes rencontrées et y allions toutes les deux il y a déjà 15 ans de ça. Si je me souvenais de sa beauté déjà bien immanquable à l’époque, c’est en suivant son compte instagram que j’ai pu constater à quel point elle est photogénique et qu’elle dégage une réelle aura tout en restant naturelle. Mais en séance photo, ce fut son professionnalisme qui me marqua le plus. Chacune de ses poses étaient maitrisées et donnaient un rendu incroyable.

Maëva photographie Aude et Fanny, maquilleuse professionnelle se reconvertit en assistante dévouée !

Pourtant, c’est par hasard qu’Aude a commencé à être modèle photo. Elle fut contactée par un directeur artistique qui travaille sur Bruxelles et qui l’a remarquée grâce à sa page instagram regroupant des photos de son quotidien ainsi que quelques selfies.

C’est grâce à lui que son engouement pour la photo s’est développé et qu’elle eu l’opportunité de réaliser des projets divers comme des shootings en studio, en extérieur mais également pour des marques de maquillages comme M.A.C (@maccosmeticsbelgium) ou encore des robes de mariée (@mademoiselle_en_blanc).

 

« Ce que j’apprécie dans l’univers de la photo, c’est avant tout la rencontre. La rencontre avec le/la photographe ainsi que son univers. La rencontre de nouveaux endroits. La rencontre de nouvelles personnalités. C’est un partage d’idées qui permet d’avoir un rendu qui correspond à la fusion des esprits des protagonistes du projet. » - Aude

 

Vous pouvez la suivre sur son compte instagram @gingeryfire

Ambiance cocoon et morning coffee : jolie mise en valeur pour la bague Orphée.

Après la première moitié de la séance photo avec les bijoux en or, ainsi qu’une pause burger bien méritée, nous nous attelons à choisir la nouvelle tenue.

A l’inverse de la précédente, nous optons pour des vêtements noirs : un débardeur avec dentelles ainsi qu’une blouse de kimono en satin. L’ambiance cocoon et lumineux du début d’après-midi laisse place à un atmosphère de boudoir plus mystérieux, soutenu par la lumière naturelle du jour qui se fane rapidement en cette journée d’hiver.

Afin d’être en accord avec la nouvelle ambiance et la nouvelle tenue, Fanny retravaille le maquillage d’Aude et opte pour un smokey aux couleurs sombres, fumées, avec des reflets bleus métallisés pour ne pas ternir son regard. 

Fanny, en plein travail de maquillage sur Aude.

Après avoir toujours travaillé dans la vente, c’est lors d’une période trouble professionnellement que Fanny décida de suivre une formation en maquillage de base en cours du soir à l’école Château Massart à Liège. Rien ne la prédestinait au maquillage et pourtant, ce fut pour Fanny une révélation : elle s’épanouit autant à maquiller les autres qu’elle-même. En plus d’être un travail qu’elle adore, elle y voit un créneau où le boulot ne manque pas ! Elle enchaine donc une seconde formation dans la même école axée sur le make-up artistique afin de parfaire ses connaissances. Depuis, elle va de shootings en tournages.

« J'adore bouger dans toute la Wallonie et rencontrer plein de gens plus ou moins fantasques, notamment des créateurs inspirés. J'ai gardé un mi-temps dans la vente par confort, mais je suis ultra heureuse de me développer dans cet art si particulier. Je pense qu’aimer ce qu'on fait, c'est un premier pas pour s'aimer soi-même ! » - Fanny

 

Vous pouvez la suivre sur sa page facebook @fannydelvauxmua et sur sa page instagram @fannydelvaux

 

Ce qui est sûr, c’est que son travail rend merveilleusement bien à travers une photographie mais aussi dans l’instant présent.

Ambiance tamisée et délicate, renforcée par un maquillage du soir. Une belle mise en lumière sur les bagues Orphée et Olya

Et parlant de photographie, je connaissais déjà le travail de Maëva grâce à Alpi et à facebook. Adorant son univers qu’elle insuffle dans chacune de ses photos, je me devais de la contacter pour lui proposer une collaboration. Lorsqu’elle a répondu que le projet l’intéressait, j’étais ravie et impatiente. Et quand je vois la qualité de son travail, j’en suis d’autant plus enchantée ! 

Maëva, concentrée pour prendre les plus beaux clichés d’Aude portant les bijoux Oniri.

Pour Maëva, la photographie est une passion depuis toujours, aussi loin qu’elle puisse se souvenir. Malgré les avis réticents et inquiet de ses proches quant aux débouchées, elle a décidé de poursuivre son rêve et a réalisé avec succès son cursus en photographie à Saint Luc Supérieur à Liège. Son travail de fin d’étude ? Un book de mode, un de ses milieux prédilections !

A la sortie de ses études, malgré la difficulté d’emploi dans ce secteur saturé, Maëva persévère. Elle enchaine les petits boulots sans rapport à ses qualifications mais continue de faire de la photographie sur le côté. Elle rejoint l’équipe de « In'fluence Magazine », ce qui lui a permit de se développer d’autant plus dans le milieu de la photo de mode. Une collaboration qui dure depuis deux ans déjà et une de ses principales activités avec la photographie scolaire, une sécurité financière.

Sur le côté, Maëva travaille pour des marques, boutiques ou encore groupes de musique. Elle réalise des photographies de mariage, mais également de concerts essentiellement rock et metal music depuis 1 an et demi. Petit à petit elle intègre des équipes de webzines comme « Quatre mille » ou encore « MetalOverload » qui lui permettent d’aller à un bon nombre de concerts et d’y photographier les artistes.

« Je suis multitâches et c'est ce que j'adore dans la photo. Chaque jour est différent et me lever chaque matin en faisant ce que j'aime, c'est le plus beau des cadeaux » - Maëva

 

Vous pouvez la suivre grâce à sa page facebook @maevabrifflot ainsi que son compte instagram @maevabrifflot .

Une jolie collaboration entre 4 femmes : Maëva (photographe), Fanny (MUA), Aude (Modèle) et moi (Jewelry Designer).

N'oublions pas non plus Alexis, l'artisan derrière les bijoux présentés.

Ce que je retiens de cette merveilleuse après-midi, c’est l’excellent travail de mes trois invitées et collaboratrices de talent, mais également les discussions, confessions sur le milieu et sur nos vies, la course sous la pluie de Maëva pour avoir LA photo parfaite, les rires et l’amusement, le partage. Ce qui a démarré comme une journée de travail, s’est vite transformé en une après-midi entre copines.

puis, il ne faut surtout pas oublier la fidèle assistante poilue, ma chienne samoyède : Aelita.

Aude, imperturbable malgré la recherche d'attention d'Aelita.

Et parce qu’une bonne journée ne se termine pas sans selfie, en voici un de l’équipe du jour ! 

Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne journée !

Tiffany

Jewelry Designer & Oniri's mum

HAUT